Pascal Speter

Un permis obligatoire pour posséder un animal de compagnie : bonne ou mauvaise idée ?

La création d'un permis donnant le droit de détenir un animal de compagnie : voilà un projet de loi qui devrait faire grand bruit, la cause animale étant au cœur des préoccupations de nombreux Français.

Qu'en pensez-vous ? Jugez-vous cette proposition intéressante ? Vous apparaît-elle comme un bon moyen de lutter contre la maltraitance animale ? Ou estimez-vous au contraire qu'une telle obligation représenterait une lourdeur administrative décourageante pour certains, voire même une atteinte à nos libertés ?

 

Des Députées ont déposé une proposition de loi relative à la protection animale. Parmi les mesures envisagées, la création d’un permis de détention d’un animal de compagnie, et l’interdiction à terme des animaux sauvages dans les cirques. Adopter un animal n’a rien d’anodin, c’est pour cela que je trouve ces propositions de loi intéressent.

 

Des députées proposent donc de créer un permis de détention, qu’il s’agisse d’un chat, d’un chien, d’un lapin ou tout autre compagnon. Cette autorisation pourrait être retirée en cas de maltraitance et les peines pourraient atteindre quatre ans de prison, et 60 000 euros d’amende contre deux ans et 30 000 euros aujourd’hui.

 

Une interdiction de détenir un animal peut déjà être prononcée en cas de sévices graves. Mais cette dernière condamnation reste difficile à contrôler et les cas de récidive encore trop courants. Cet ensemble de propositions correspond à une demande ancienne des associations de protection animale, avec lesquelles les élues porteuses de cette initiative ont travaillé.

 

Les sept députées emmenées par Laetitia Romeiro-Dias, dont Aurore Bergé, et Corinne Vignon, souhaitent également voir interdire la souffrance animale dans les activités dites de loisir. Finis donc les spectacles mettant en scène des ours ou des tigres. Sujet très sensible, les élues veulent également mettre fin à l’exploitation d’animaux pour leur fourrure. Enfin, elles appellent à interdire l’accès aux corridas aux moins de 16 ans.

Partager cette page
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :