Pascal Speter

Tournons rapidement la page du saccage de la place de la gare !

Notre belle place de la gare et ses arbres vivent leur dernier jour...

 

En effet, en décembre 2018, l’Office National des Forêts (ONF) a effectué un diagnostic de santé des 169 platanes que compte notre Commune et le verdict est juste catastrophique puisqu'il est apparu que l’un des majestueux platanes de la place de la gare, était, semble-t-il, porteur du chancre coloré.

Une brève recherche sur le « chancre coloré » nous permet d’apprendre que c’est « une maladie fulgurante qui ne s'attaque qu’aux platanes. Il est dû à un champignon microscopique parasite.»

 

Ce 14 octobre, les travaux ont commencé... et c’est avec tristesse que je vois, par la fenêtre de mon salon, ces arbres mourir sous les tronçonneuses de l’entreprise Dolza… Des arbres centenaires qui ont échappé à deux guerres mondiales, à l’évolution de notre société… Bref, Trets vient de perdre un poumon.

 

Il semble malheureusement qu’inévitable était cet abattage… Ce dernier a en effet été ordonné par la préfecture après les résultats fin 2018, donc la municipalité n’a pas son mot à dire. En effet, d’après des spécialistes et des agents de l’ONF, en l'état actuel des connaissances, aucun traitement contre le chancre coloré du platane n'est connu pour être efficace. L'abattage et l'incinération systématiques des arbres atteints et de ceux à proximité constituent des mesures indispensables et possibles à réaliser. Elles doivent être suivies par la dévitalisation des tissus végétaux. Une fois qu'ils sont morts, le champignon incriminé ne peut y survivre.

 

Mais un problème en pose un autre : quel avenir pour cette bonne vieille place de la gare aujourd’hui ? Il nous incombe d’être vigilants pour qu’elle ne devienne pas un vulgaire terrain vague ou un parking. Nous devons faire des propositions.

 

Qu’est-ce que la municipalité a prévu de faire ? Je proposerai bien à la majorité en place que cet espace soit classé en espace vert avec la création d’un véritable parc et fleuri mais je vois déjà M. Jean-Claude Feraud me dire que la ville n’a pas de sous !

 

Je propose aussi à la ville la création d’un comité de pilotage pour la sauvegarde de cette place, dont le principal objectif sera de faire des propositions sur sa requalification et d’aller à la chasse aux subventions pour financer le projet. Des solutions existent, il ne reste qu’à nous mettre autour d’une table et d’en discuter.   

 

N’hésitez pas à en parler dans la section des commentaires de cet article.

 

Il est grand temps que cette place puisse revivre, et soit encore plus belle qu’elle le fut à son apogée !

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article