Pascal Speter

Protection animale

La question du « bien-vivre ensemble » ne se limite pas qu’aux êtres humains. Inclure l’animal dans la Ville et améliorer sa relation avec les habitants joue sur la qualité de vie en milieu urbain. Diverses études scientifiques démontrent que l’animal domestique est un agent de bien-être physique, entraînant les personnes sédentaires à marcher ; d’éducation, en sensibilisant les enfants à ses comportements ; sociabilisant, car il rompt l’isolement. C’est pourquoi je propose pour les prochaines municipales la création d’un service dédier à la protection animale, la municipalité doit mettre en place un projet d’intégration, de gestion et de protection de l’animal dans la Ville.

Qu’il s’agisse de leur mode de garde en cas d’absence de leurs maîtres, de la gestion de leurs excréments, de leur nourriture, de leur fin de vie, voire de l’errance de certains d’entre eux ; les situations à régler sont variées. Elles méritent que Trets puisse y apporter des réponses adaptées et innovantes. Un groupe de travail volontaires sera créé, pour réfléchir aux actions possibles à mettre en place sur Trets.

La charte : un acte fondateur

Nous proposerons la « charte des élus et des propriétaires d’animaux » avec le droit et devoir de chacun. Elle constitue l’acte fondateur sur lequel la municipalité et les propriétaires, pourront s’appuyer pour développer et mettre en place des actions.

Elle s’oriente autour de thématiques comme : la condition animale, la stérilisation des chats errants, le nourrissage des oiseaux et notamment des pigeons, les chiens de 1ère et 2ème catégorie.

En parallèle de ce texte, la ville doit également faire acter son souhait que les cirques qui exploite des animaux sauvages ne pourront pas faire de représentation sur notre territoire.

15 propositions :

- Instauration dans le cadre des animations scolaires « la médiation animal donnant/donnant »

- Interdiction du commerce d'animaux exotiques

- Interdiction de créer de nouveaux élevages d'animaux de compagnie

- Charte éthique des propriétaire (soutenu par les professionnelles)

- Développement de l'aide financière aux refuges (pour animaux de compagnie, de ferme...)

- Conventions entre la ville et la SPA

- Développement des moyens alternatifs non-violents pour réguler les espèces proliférants (rongeurs, lapins, oiseaux des villes...)

- Redonner à la faune sauvage ses espaces naturels grâce à une activité humaine raisonnée

- Remplacement des pesticides chimiques par des méthodes naturelles

- Instauration progressive de la logique Bio dans tous les secteurs afin de respecter et restaurer l'harmonie de la Nature.

- Sensibiliser les citoyens aux bonnes pratiques avec les animaux de compagnie (école, portail public, campagnes publiques…).

- Interdire la mise à mort des chevaux en dehors de l’euthanasie à des fins de soulagement de l’animal.

- Soutenir tous projets en faveur de la protection animal.

- Création d’une ferme pédagogique pour intégrer l’enseignement de l’éthologie et l’éducation au respect des animaux.

- Rendre obligatoire l’identification, la vaccination et assurer la traçabilité de tout animal de compagnie sur notre territoire.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article