Pascal Speter

Non à la manipulation malhonnête de la démocratie

Une campagne municipale est naturellement une campagne passionnée. Mais celle des municipales 2020 semble très différente de ce qui a été connu jusqu’à maintenant. Depuis des années Trets doit vivre avec des tags d’un corbeau « peut discret », intrusions dans les domaines privés du maire, et maintenant, des menaces, de la calomnie, de la propagande et des tentatives d’intimidations qui touchent les familles des candidats… Il faut arrêter cette dérive. La démocratie repose sur le respect des hommes et des idées, chacun doit pouvoir s’exprimer librement, proposer ses idées, ses projets et l’électeur décidera in fine.

 

Je condamne fermement tous ces actes qui ont qu’un seul but la conquête du pouvoir a tous prise sans la moindre dignité, quitte à renier ses propres valeurs. J’accuse Stephanie Fayolle et Pascal Chauvin de laissé leurs équipes d’utilisé des moyens anti-démocratiques.

Je confirme que tous ces calomnies, ces acharnements c’est juste du a la frustration de certains qui ont demandé de passe-droit contre la loi et le bon sens.

 

J’appelle les Tretoises et Tretois de dire :

Non à la manipulation malhonnête de la démocratie

 

Un certain site qui se dit pour débattre de la politique sur Trets est gérer et manipuler par l’équipe de Stéphanie Fayolle et Pascal Chauvin (la preuve en photo) toute notre équipe et partisan se sont vue supprimée de cette page, bravo pour le point de vue de la démocratie.

 

 

La vraie valeur d'un homme réside, non dans ce qu'il a, mais dans ce qu'il est. Oscar Wilde

L'équipe Pascal Chauvin
L'équipe Pascal Chauvin
L'équipe Pascal Chauvin
L'équipe Pascal Chauvin
L'équipe Pascal Chauvin
L'équipe Pascal Chauvin

L'équipe Pascal Chauvin

Équipe Stéphanie Fayolle
Équipe Stéphanie Fayolle
Équipe Stéphanie Fayolle
Équipe Stéphanie Fayolle
Équipe Stéphanie Fayolle

Équipe Stéphanie Fayolle

Anticor 13
Anticor 13
Anticor 13
Anticor 13

Anticor 13

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article