Pascal Speter

Menons ensemble un projet écologique ambitieux

On le sait, on le dit bien trop souvent, notre écosystème connaît de profonds changements dont l’origine principale est l’activité de l’homme.

Pourtant longtemps épargné, notre territoire tretsois se confronte désormais à des enjeux sociaux, économiques, environnementaux et sanitaires qui imposent des actions aujourd’hui fortes et concertées.

La réalité du changement climatique est évidente, que l’on parle d’épisodes de canicule, de catastrophes naturelles (sécheresses, inondations) ou de l’effondrement de la biodiversité. Mais les recherches récentes ont pourtant prouvé que les politiques publiques peuvent avoir un impact positif sur notre environnement. Les collectivités territoriales doivent ainsi prendre part à leur responsabilité et devenir des acteurs incontournables de l’évolution écologique, en optant notamment pour la transition énergétique.

C’est une politique forte que les élus tretsois doivent mener pour élaborer un plan climat-air-énergie territorial au sein de la Métropole. On ne peut dès lors que regretter la non-inscription de ville de Trets dans un projet de développement durable, dans le sens large du terme.

Menons ensemble un projet écologique ambitieux pour la ville de Trets !

Le bétonnage de la ville au détriment de la création d’espaces verts est un non-sens politique. Comment les élus en place peuvent-ils justifier une telle consommation de l’espace public, laissant par la même occasion des hectares de territoire en friche ? Comment est-il possible qu’avec la chance que nous avons de posséder un patrimoine aussi riche en biodiversité, nous ne sommes pas la première ville de France à opter pour une politique de développement durable ?

De nouvelles règles sont nécessaires pour garantirdes aménagements harmonieux. Non, le renouvellement urbain ne peut en aucun cas se résumer à l’implantation d’un centre commercial !  La construction de bâtiments collectifs, de villas ou de réaménagements de routes, la défiguration la place de la gare par l’abattage des arbres, est-ce une priorité aujourd’hui ? son projet alternatif. 

Nous devons définir un plan des déplacements urbains efficace, instaurer une véritable zone 30 qui n’est pas toujours respectée dans le centre-ville. Nous devons mieux intégrer les constructions à leur environnement, équilibrer la morphologie de la ville et de son patrimoine culturel. Nous devons embellir la place de la gare, avec un espace vert plutôt que de la mutiler.

Le réchauffement climatique nous impose aussi d’anticiper sur la conception même des bâtiments et de leur implantation dans la ville. Il nous faut éliminer les îlots de chaleur en réduisant l’imperméabilisation des sols et en développant les jardins partagés et la création d’espaces végétalisés, car Trets doit devenir une EcoVille.

C’est à ces conditions que Trets laissera à ces enfants une ville saine, une véritable qualité de vie pour les générations futures. Je pose aujourd’hui au nom des Tretsoises et Tretsois de véritables questions à tous mes adversaires pour l’élection municipale de 2020 : que proposez-vous réellement aujourd’hui ? Envisagez-vous la même ville de demain que Nous ? Quel projet de société voulez-vous vraiment ? Arriverez-vous au moins à répondre à ces questions ?

L’écologie sera l’un des sujets incontournables lors de ces élections. Je prendrai ma part de responsabilité et j’annoncerai des propositions claires, chiffrées et réalisables. C’est l’un de mes nombreux combats, ce ne sont pas des paroles que je vous propose à l’instar des autres candidats, mais ce sont bien des actes.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article