Pascal Speter

Propagande malhonnête

Tous les moyens sont bons pour nos adversaires, y compris l'instrumentalisation des personnes, des idées et des groupes dans un but de la conquête et l'exercice du pouvoir. Lors de ces élections municipales (calomnies, diffamations, menaces, intimidations), vas de bon train sur Trets, beaucoup accusent les réseaux sociaux. Mais à y regarder de plus près, ceux-ci ne sont en rien responsables de cette dérive. 

 

La particularité d’Internet, c’est l’accélération du phénomène qui lui, est bien humain, la technique n’est jamais responsable de son utilisation. Tout le monde condamne l’outil, mais c’est toujours son usage qui est en cause. Publier des post à des fins malhonnêtes (FakeNews, contre-vérités, mensonges ou diffamations) est en l’espèce un délit, mais d’abord une ignominie. 

 

Si en plus il est avéré que le but était politique pour cacher leurs vides de projet pour notre ville, ce qu’il semble être, alors c’est notre liberté de chacun qui est visée. Ceux qui se réjouissent de ces atteintes à notre droit portent préjudice à l’inaliénabilité de notre souveraineté personnelle. Attention, une fois qu’on a fait sortir le génie de la lampe, il est difficile de l’y faire re-rentrer.

 

Je reconfirme mon soutien à Jean-Claude Féraud et je me battrais pour que la propagande malhonnête ne soit pas victorieuse de ces élections. Nos adversaires utilisent des méthodes staliniennes et d’un autre âge.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article